• BLEUET - G. Apollinaire (1880- 9 Nov. 1918) - musique F. Poulenc ( 1899-1963)

    Bleuet a été écrit en 1916 par Guillaume Apollinaire, la musique de Francis Poulenc a été composée en 1939.

     

    BLEUET

    Jeune homme de vingt ans

    Qui a vu des choses si affreuses

    Que penses-tu des hommes de ton enfance

    Tu connais la bravoure et la ruse

    Tu as vu la mort en face plus de cent fois tu ne sais pas ce que c'est que la vie

    Transmets ton intrépidité

    A ceux qui viendront après toi

     

    Jeune homme

    Tu es joyeux ta mémoire est ensanglantée

    Ton âme est rouge aussi

    De joie

    Tu as absorbé la vie de ceux qui sont morts près de toi

    Tu as de la décision

    Il est 17 heures et tu saurais

    Mourir

    Sinon mieux que tes aînés

    Du moins plus pieusement

    Car tu connais mieux la mort que la vie

    Ô douceur d'autrefois

    Lenteur immémoriale

    « Mindin : maquette du bac - model of the ferryboatColoriage Brrr ! »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 18:59
    marenostrum

    cette preière guerre mondiale a été une vraie boucherie. Les conditions des civils dans les zones occupées ont été terribles. Mais la guerre suivante a effacé des mémoires ces horreurs....J'ai un peu travaillé sur l'argument pour la région où ma grand mère vivait et où les allemands ont occupé les lieux depuis le début de la guerre...jusqu'à la fin...

    10
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 10:08

    CADIX H'A, fanfan2B :

    Hélas !  Tant d'hommes fauchés à la fleur de l'âge !...

    9
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 18:41

    JE ne connaissais pas du tout  ce poème  ;un bel hommage à tous ceux qui sont morts dans la fleur de l'âge !

    8
    Lundi 11 Novembre 2013 à 22:40

    Il ne faut pas les oublier tous ces soldats qui se sont sacrifiés pour notre liberté ! Bises. FRANCOISE

    7
    Lundi 11 Novembre 2013 à 18:33

    cheznous62, Cigalette106, Liliane62, titti ex titi :

    Ces hommes qui n'ont fait qu'obéir et qui sans doute ne chérissaient pas la guerre le méritent. Bonne semaine.

    eva b :

    Parce que je ne les comprenais pas toutes dans l'interprétation (il est possible que je commence à devenir sourde...)

    Marc :

    J'ai entendu cela aussi. Quelle malchance !

    6
    Lundi 11 Novembre 2013 à 14:00

    Bel hommage ! Bonne journée AMITIÉS

    5
    Marc.
    Lundi 11 Novembre 2013 à 07:48

    J'ai entendu parler ce matin à la radio de ce malheureux soldat mort le 11 novembre 1918 . Un quart d'heure avant que le clairon de l'armistice sonne la fin des combats. La date de sa mort a été falsifiée par l'armée qui ne devait pas être fier de ce dernier tué. Le destin est parfois (souvent) cruel.

    4
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 22:17

    Pour que nos enfants se souviennent... Un bel hommage Margareth. Merci.
    Bonne soirée. Des caresses à Ugo.

    3
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 19:38

    Merci Margareth d'avoir pris la peine d'écrire les paroles de ce poème d'Apollinaire, elles sont de circonstances...

    2
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 18:34

    Très beau poème en hommage à ceux qui se sont battus et qui sont morts pour notre liberté bisous et douce soirée

    1
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 18:30

    Une belle page pour honorer leur souvenir !

    Douce fin de week end Margareth, prends bien soin de toi !

    Bises du coeur !
    Nicole 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :