• Ces barbelés oubliés par l'histoire - Jacques Sigot

    Ces Barbelés oubliés par l'histoire

    Un camp pour les Tsiganes... et les autres.

    Montreuil-Bellay 1940-1945

    Jacques Sigot

    (Editions Cheminements)


    Précisions de l'éditrice:

    Attention, je vous signale que depuis l'édition que vous citez, l'ouvrage de Jacques Sigot a été réédité augmenté deux fois, en 2010 et 2011, sans coédition. (Cette éd de 1994 est épuisée). Il porte désormais le titre "Des barbelés que découvre l'Histoire, Montreuil-Bellay, 1940-1946", 3 cahiers de docs couleur, le journal complet, chroniques, photos et dessins inédits des religieuses internées volontaires dans le camp, prix 32 €. Distribué en librairie mais sur commande, toutes les librairies ne l'ont pas en stocK.

    Merci de ce que vous faites connaître.

    Amitié et tolérance,

    L'éditrice,

    Françoise Mingot-Tauran

     

     

    Ces barbelés oubliés par l'histoire - Jacques Sigot

     

    Jacques Sigot instituteur, a beaucoup fait pour la reconnaissance du drame des Tsiganes internés en France pendant la deuxième guerre mondiale. Il s’est plus particulièrement intéressé à ceux  du camp de Montreuil-Bellay, village situé à une quinzaine de kilomètres de Saumur, de 1940 à la fin 1945. Pendant toutes ces années des familles entières avec vieillards et enfants ont vécu dans des conditions misérables, entassées dans des baraques insalubres, meublées de châlits dépourvus de literie et de couvertures, glaciales l’hiver, étouffantes l’été, affamés, méprisés de tous. Lors de leur libération, fin 45 ou début 46, ils avaient tout perdu : leurs roulottes et leurs chevaux. Certains, m’a-t-on raconté quand je suis arrivée à Saumur, sont partis à pied sur la route en direction de cette ville, n’ayant pour tous biens que les vêtements qu’ils portaient sur le dos. Ils auraient été hébergés dans les taudis du faubourg de Fenêt, où se trouve l’église Notre-Dame des Ardilliers.

    Ce livre épais (350 pages) est très documenté. Il comporte des cartes, des photos, des reproductions de documents administratifs, de nombreux témoignages et lève ainsi le voile sur un épisode sombre de notre histoire récente longtemps occulté.

    Si j’ai ressorti cet ouvrage c’est que très prochainement deux événements ramèneront la lumière sur le drame des nomades sous le régime de Vichy :

    Vendredi 27 avril : Un documentaire intitulé « Montreuil-Bellay, un camp tsigane oublié » sera diffusé à 21 h 05 sur la chaîne parlementaire LCP.

    Samedi 28 avril : Une cérémonie nationale en hommage aux Tsiganes victimes de la Seconde Guerre Mondiale se déroulera sur le site du camp à Meron, route de Loudun.

                                   Puis au lycée Edgar Pisani à Montreuil-Bellay : déjeuné musical à 12 h 30 ; 14 h 15 présentation de la maquette du camp tsigane ; 14 h 30 : projection du documentaire « Montreuil-Bellay, un camp Tsigane ». L’AMCT (Association Mémoire du camp tsigane) tiendra son assemblée générale à 16 h. Réservation au 06 72 96 50 96.

     

    Et dans la continuité, je vous transmets cette invitation de dernière minute :

    A Préfailles

    Édouard Pennes et Rémi Oswald auront le plaisir de vous présenter leur répertoire autour de la musique de Django Reinhardt et du be-bop à la sauce manouche. Rendez-vous vendredi 27 au café du centre à Prefailles dès 20h30

    Allez-y nombreux !

    « Moins de blog, davantage de travail - Less web, more workUn tract signé Platon »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    14
    margareth Profil de margareth
    Vendredi 4 Mai 2012 à 08:16

    Leth :

    Merci pour ces informations complémentaires.

    13
    Leth
    Mercredi 2 Mai 2012 à 15:03

    Le N° ISBN : 978-2-904201-58-5 - A préciser au libraire pour la commande...

    Le blog de l'auteur de l'ouvrage :

    http://jacques-sigot.blogspot.fr/

    12
    margareth Profil de margareth
    Samedi 28 Avril 2012 à 14:41

    Algeroma :

    Très longtemps j'ai ignoré qu'il y avait eu des camps en France. J'ai entendu (et visité d'ailleurs) parlé du Struthof lorsque je suis arrivée en Alsace au début des années 80. Et de celui de Montreuil-Bellay lors de la sortie du livre en 1994. Pourtant la famille de ma mère était originaire de cette région et l'une de ses amies, que j'ai bien connue venait du saumurois.

    11
    Algeroma Profil de Algeroma
    Vendredi 27 Avril 2012 à 22:31

    je viens de lire trop tard...mais il est fort probable  que je puisse revoir le programme...et quant au camps....mon dieu que notre France a été lieu de souffrances....

    10
    margareth Profil de margareth
    Jeudi 26 Avril 2012 à 09:13

    auds :

    J'espère bien. Peut-être quelqu'un m'en donnera-t-il des nouvelles car je n'ai pas la possibilité de m'y rendre.

    Mingot :

    Je vous remercie pour ces précisions que je transcris ici et communique à mes abonnés.

    9
    Mingot
    Mercredi 25 Avril 2012 à 22:36

    Attention, je vous signale que depuis l'édition que vous citez, l'ouvrage de Jacques Sigot a été réédité augmenté deux fois, en 2010 et 2011, sans coédition. (Cette éd de 1994 est épuisée). Il porte désormais le titre "Des barbelés que découvre l'Histoire, Montreuil-Bellay, 1940-1946", 3 cahiers de docs couleur, le journal complet, chroniques, photos et dessins inédits des religieuses internées volontaires dans le camp, prix 32 €. Distribué en librairie mais sur commande, toutes les librairies ne l'ont pas en stocK.

    Merci de ce que vous faites connaître.

    Amitié et tolérance,

    L'éditrice,

    Françoise Mingot-Tauran

     

    8
    auds
    Mercredi 25 Avril 2012 à 22:29

    ça va swinguer à Préfailles !

    7
    Mercredi 25 Avril 2012 à 20:49
    Florentin978

    Je savais que l'on poursuivait de haine "raciale" les tsiganes, mais on en a peu parlé, la guerre finie. Vendredi à 21 h 00 je serai devant l'écran de LCP. Merci de ce rappel, douloureux pour nous, mais nécessaire.

    6
    margareth Profil de margareth
    Mercredi 25 Avril 2012 à 08:58

    AD-Mary44 :

    Je ne connais pas beaucoup le fils Dutronc. Il m'est donc difficile d'en dire grand chose. Sa voix est presque la même que celle de son père, certaines attitudes aussi. Mais je le trouve plus fade. Il n'a pas le chic de dandy dillettante qui faisait le charme de son père. Cela dit, il faudrait peut-être que je l'écoute et que je regarde davantage ses videos pour m'en faire une idée plus objective.

    Latil :

    La marque de reconnaissance des tsiganes dans les camps de concentration était le triangle marron.

    5
    Mardi 24 Avril 2012 à 18:22

    J ignorais l existence de ce camps, c est bien de nous le rappeller. De nombreux tziganes ont été aussi internés dans des camps de concentration en Allemagne. Je ne sais plus de quelle couleur était leur étoile. De nombreux hommes, femmes et enfants ont été exterminés.

    Bonne soirée Elisabeth

    Latil

    4
    AD-Mary44
    Mardi 24 Avril 2012 à 18:21

    J'aimerais bien écouter cette musique -

    Que penses-tu du fils DUTRONC ?

    à bientôt et merci d'être passée. bien amicalement

    3
    margareth Profil de margareth
    Mardi 24 Avril 2012 à 08:45

    *cricrimary :

    C'est dans l'air semble-t-il...

    CADIX :

    Il me semble que certains espagnols ont été aussi internés dans ces mêmes camps. Il faudrait que je relise ce livre pour m'en assurer. Bien triste époque. Mais la nôtre l'est aussi pour certains...

    2
    Lundi 23 Avril 2012 à 21:03

    C'est bien triste. Mes beaux -parents, espagnols eux, ont connu également ces camps de réfugiés durant la guerre. Ils en sont restés marqués à vie ! Bises. FRANCOISE

    1
    Lundi 23 Avril 2012 à 20:34

    Bonsoir Margareth. Eh oui une coulée verte, un lieu trés fréquenté par les parisiens. Amusant, je viens d'assister à un concert manouche (Django) dans le village voisin 'Pierres', un trio formidable. Bises, Chris

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :