• Des amis dans la guerre - 12


      A l'instar de notre amie préfaillaise, des réfugiés avaient confié aux parents de maman des malles et quelques objets encombrants, tel ce matelas qu'une vieille dame réclamait en avril. Elle avait insisté pour qu'ils l'assurent au prix fort, les transports étant de moins en moins fiables. De fait, il ne parviendra jamais à destination ! Mais le plus souvent les malles contenaient des vêtements que les familles demandaient au fur et à mesure de leurs besoins. Maman était débordée par les envois de ravitaillement. Car à ceux qu'elle assurait déjà plusieurs fois par semaine, s'ajoutèrent bientôt les aides aux jeunes filles isolées d'Angers que lui confiaient les mouvements de jeunesse catholique dans lesquels elle militait ; puis les colis pour les prisonniers de son village.



    « Des amis dans la guerre - 11L'odeur du tilleul »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :