• Elsa, Elvis : Le vol du goûter 2

    Rectif vol goûter

                                                                                                                 

       Nous avons des voisins très gentils. Le papa s’appelle Doug. Il est ingénieur. Ses parents vivent au Sénégal et ne viennent qu’une fois par an voir leurs petits enfants.

     

    Famille Doug

     

    Son épouse Béatrice dite Béa est rousse avec de beaux yeux verts. Elle est professeur de français.

     

    L’aîné, Benjamin, a un an de plus que moi.

     

    Julia a mon âge et leur petite sœur, Caroline, dite Caro, a trois ans.

     

    Ils ont tous les trois la peau foncée et les cheveux crêpelés et très noirs.

     

    Nous jouons ensemble la plupart du temps et c’est très facile car il y a une porte entre les deux jardins. Nous n’avons pas besoin de passer par la rue pour nous rejoindre et les parents sont rassurés.

     Jardins

       

    Aujourd’hui, nous allons à la cueillette chez les maraîchers. Pendant que les mamans sont au potager pour les légumes, nous cueillons des fraises pour le goûter.

     

    Puis nous rentrons à la maison et nous sommes très heureux. Le quatre heures va être délicieux.

     

    Saladier

     

    Tous les enfants vont dans notre jardin sauf Caro. Elle fait une sieste tous les après-midi et sa maman installe son petit lit dans l’entrée de leur pavillon car il fait très chaud.

     

    Nous jouons aux indiens et aux cow-boys. Les filles sont les indiens et les garçons, les cow-boys, comme d’habitude.

     

    Comme j’ai très soif je vais chercher un verre d’eau fraîche et comme je suis très gourmande, je décide d’aller jeter un coup d’œil aux fraises.

     

    Horreur ! Le saladier est vide !

     

    Très vite, je vais prévenir mon frère et mes camarades. Nous sommes consternés.

     

    -          « Il faut faire une enquête. Déclare Benjamin. Nous devons retrouver le voleur. »

     

    Elvis a les yeux brillants de larmes.

     

    -          « Ne pleure pas Elvis. Le voleur a dû venir avec son propre récipient. Nous allons retrouver notre goûter et le déguster. D’ailleurs, j’ai une idée. Pourquoi ne pas demander à la Compagnie des Nounours de nous aider ? Ils ont l’habitude des énigmes policières et je suis sûre qu’ils vont retrouver le coupable avant quatre heures.

     

    -          « C’est une bonne idée. Dit Julia. Venez, allons les voir.

                                                                                                                          (A suivre)

     

    Texte : Martine Dal Farra - illustrations : Margareth Saint- Gildas

    « Un beau texteLe feuilleton hebdomadaire 39 »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :