• Génies fulgurants

    Toshusai Sharaku²

    Toshusai Sharaku, artiste japonais, a peint  cent soixante portraits en moins d’un an, entre mai 1794 et février 1795. Il lui a suffi de dix mois de travail intense pour construire toute son œuvre connue qui est admirable. Alain-Fournier a écrit un seul roman. Ce fut un chef-d’œuvre qui nous fait toujours vibrer. D’autres se sont révélés sur une courte période, Rimbaud, Radiguet, Marie  Bashkirtseff (voir le blog de AD-Mary-44). Tous prouvent que la puissance d’un art n’est pas forcément le corollaire de la durée de son élaboration, en particulier Sharaku et Rimbaud pour qui la création ne fut qu’une étape dans leurs vies respectives.

    « La récolte douce des larmes - Edwige DanticatLe feuilleton hebdomadaire - 2 »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :