• Justice ou pitié pour Haïti ?

     

    Injustice

    Chers amis,

    Malgré le récent séisme, Haïti doit encore supporter le fardeau de la "dette de la dictature" contractée des années auparavant. Signez la pétition pour l'annulation de la dette d'Haïti, Avaaz et ses partenaires la remettrons au FMI et aux principaux ministres des finances la semaine prochaine:

     

    Le constat est choquant: alors que l'aide afflue à Haïti pour venir en aide à la population durement touchée par le séisme, l'argent s'écoule hors du pays pour rembourser la dette écrasante contractée il y a des années. Des gouvernements et prêteurs sans scrupules ont en effet laissé se creuser une dette injuste de plus d'un milliard de dollars.

    L'appel à l'annulation complète de la dette d'Haïti ne cesse de s'amplifier de par le monde et a été repris par plusieurs responsables politiques -- mais certains pays riches qui ont prêté à Haïti semblent vouloir résister. Et le temps presse: les ministres des finances du G7 pourraient adopter une décision finale la semaine prochaine lors d'un sommet prévu au Canada.

    Faisons résonner un appel mondial à la justice, à la compassion et au sens commun en cette heure tragique pour le peuple haïtien. Avaaz et ses partenaires remettront notre appel à l'annulation de la dette aux responsables politiques participant à ce sommet -- cliquez ci-dessous pour signer la pétition, puis faites la suivre à vos amis:

    http://www.avaaz.org/fr/haiti_cancel_the_debt_7/?vl

    Avant même le séisme, Haïti était l'un des pays les plus pauvres au monde. Après le soulèvement des esclaves haïtiens ayant conduit à l'indépendance de l'île en 1804, la France exigea des milliards en guise de réparation, plongeant le pays dans une spirale de pauvreté et d'endettement injuste qui dure depuis plus de deux siècles.

    Ces dernières années, la grande campagne mondiale pour l'annulation de la dette a réveillé les consciences. Et ces derniers jours, sous la pression grandissante de l'opinion publique, les créanciers ont fait un pas dans la bonne direction en commençant à parler de la possibilité d'un effacement de la dette haïtienne, dont le poids devient insupportable.

    Mais le diable se cache dans les détails. Après le tsunami de 2004, le FMI avait annoncé une suspension des paiements de la dette des pays affectés -- mais les intérêts de la dette n'ont cessé de croître. Une fois que l'attention du public s'est détournée de la région, les montants des paiements exigés pour la dette ont été plus importants que jamais.

    Il est temps d'annuler totalement la dette d'Haïti, sans conditions, et de s'assurer que l'aide prévue pour l'urgence et la reconstruction soit faite de dons et non de prêts. Une victoire aujourd'hui pourrait changer le destin de la population haïtienne, même quand l'île ne sera plus au coeur des préoccupations internationales. Rejoignez l'appel pour l'annulation de la dette et faites passer le message à ceux qui se sentent concernés par cette action:

    http://www.avaaz.org/fr/haiti_cancel_the_debt_7/?vl

     

     

    « Le feuilleton hebdomadaire - 4Le coin des petits »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :