• L'autre ville - Georges Coks

    Je propose à votre lecture une poésie laissée sur mon blog par Georges Coks à l'occasion de la Toussaint :

     

    L'autre ville

     

     

     

     

    L’autre ville

    Dans l’autre ville il y a une autre vie
    D’autres gens des grands et des petits
    Des habitants qui vivent tranquillement
    Du matin au soir toute la vie durant.

    On pourrait les traiter de fainéants
    Mais non, on les aime terriblement
    Au toucher de nos souvenirs enfouis
    Ou derrière nos larmes non taris.

    Ville de luxe, ville de damier
    Ville en noir ville en blanc
    Comme une photographie jaunie
    Chère, et trop chère qui n’a plus de prix.

    Ici on se moque du chômage
    Sans politique sans embouteillage
    Chacun a sa maison qu’elle soit de granite
    En marbre ou en terre cuite.

    Les fleurs fleurissent très rarement
    A la suite d’un cortège nonchalant
    Et se flétrissent très rapidement
    Après la rosée du soir tombant.

    L’autre ville, maison secondaire ou principale
    Est la dernière demeure de l’initial
    Le berceau qui tends les bras des les premier cris
    Dès les premières lueur de la vie.

    Depuis tout ce temps,
    On a pas vu comme on le prétend
    De morts vivant.

    Voici les coordonnées de son site :

    http://cocksgeorges.jimdo.com/l-auteur/

     

     

    « Le feuilleton hebdomadaire 45Le feuilleton hebdomadaire 46 »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :