• Le feuilleton hebdomadaire 25

     

    Le blog de la voisine (base)

     

    23 juin 2010

     

    Chaleur, soleil, cris stridents des martinets noyés dans l’azur, l’été est là. Enfin ! Mon tour est venu de suivre la route des migrations estivales en direction du sud. Il n’y a rien qui me retienne ici. Demain je partirai prendre mes quartiers de saison à Oléron. Tant pis pour mon blog ! Je le retrouverai en septembre. Plusieurs de mes visiteurs protesteront que je les prive de distraction, que je suis insoucieuse de mes lecteurs, etc. Mais mon site ne sera pas le seul à être déserté pendant les vacances.

    Toutefois, avant de quitter mes amis blogueurs, je vais quand même leur offrir encore quelques photos et cartes postales de notre voyage en Suède, qui fit suite à notre séjour au Danemark.

    Vers quelle Suède roulions nous ?  Pour moi, c’était celle de Nils Holgersson (contée de façon admirable par Selma Lagerlöf), des aquarelles de Carl Larsson (la famille, les repas à l’ombre des bouleaux, une certaine conception de la vie agreste). Mais il est toujours risqué de se fonder sur l’idée que l’on se fait d’un lieu à la suite d’une lecture, surtout lorsqu’elle tient en partie du merveilleux. Non pas que je fus déçue par la Suède, loin de là ! Pourtant les images qui ont laissé la marque la plus inaltérable dans mon esprit sont des plus prosaïques. Ce sont des têtes blondes dans les tranchées de travaux publics. Les français de ma génération étaient habitués, lorsqu’ils baissaient les yeux, à voir des nuques maghrébines au fond des trous. Or, les citoyens de la région réputée la plus moderne d’Europe ne trouvaient pas indigne de manier la pelle et la pioche. L’autre sujet d’étonnement fût les round ballers dans les champs moissonnés au lieu des traditionnelles balles de paille rectangulaires. Nous n’en avions encore jamais observé dans nos campagnes.

    Nous avons abordé la Suède par la Scanie et nous avons rejoint Pitea, sur le golfe de Botnie, but ultime de notre voyage, en plusieurs étapes : Linköping, Stockholm (qui nous dérouta car nous avions imaginé ses quartiers anciens bien différents), Uppsala et sa prestigieuse université, la plus ancienne de Scandinavie, crée en 1497 ; puis, après un long trajet à travers la forêt et une nuit de camping sauvage, le dos raboté par les cailloux de l’antique moraine glaciaire, enfin les plages du nord de la Baltique, la demi-nuit boréale, les saunas, les bains de minuit, et la jeunesse turbulente !

     

     

    24 juin 2010

     

     

    Sur ce, notre voisine a éteint son PC, tiré ses volets et fermé sa porte d’entrée à double tour pour le reste de la belle saison. Blog et blogueurs sont oubliés. Notre chroniqueuse roule vers les plages de sable fin, le soleil, le ciel bleu, les jours insouciants des vacances.

    Nous serions donc privé de feuilleton hebdomadaire pendant quelques semaines…

    …à moins que…

     

    N.B.. Ceci n’est pas un journal intime, mais une fiction

     

    si cet article vous plaît, vous pouvez voter en cliquant sur le bouton

    « Le feuilleton hebdomadaireExtrait de : La saga du Smâland - Selma Lagerlöf (1858-1940) »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :