• Mademoiselle - 2

    En trois jours les deux cents cinquante‑huit habitants du village connaissaient tous cette femme distinguée qui ne se départait  jamais d’une once de condescendance et n’achetait que des cartes postales « artistiques » -des couchers de soleil sur la mer. Le soir Mademoiselle faisait la  lecture à Hélène et à Blanche qui tricotaient. Les trois dames parlaient littérature et Agathe se sentait insidieusement ravalée à sa condition d’ancienne blanchisseuse. Il devenait urgent de réagir !

     

    Bientôt elle annonça à la compagnie –devant Blanche offusquée d’une telle audace- qu’elle les invitait à déjeuner le jour de Pâques. Aussitôt qu’elle le pu, Blanche la prit à part pour l’éclairer sur l’inconvenance de sa démarche. La présence de Mademoiselle risquait de la mettre dans une situation délicate. Mais, têtue, Agathe n’en démordit pas.

    Au jour fixé, elle les reçut à l’entrée de sa terrasse, au premier étage, avec… Petit Louis, ce vieux garçon inculte ! Blanche était intérieurement  effarée ! Hélène suivait, mortifiée. Mademoiselle avait repris la raideur digne qui établissait une distance entre elle et le commun, d’autant qu’Agathe (suprême offense) l’avait placée à côté de Petit Louis ! Le repas commença dans un silence gêné. Mais l’affreux petit vin du cépage d’Agathe ne tarda pas à faire son effet. L’atmosphère s’allégeait. Petit Louis remplissait le verre de Mademoiselle, lui susurrait des confidences à l’oreille, frôlait sa main parcheminée pour appuyer son discours. Au dessert, Mademoiselle murmurait, penchée vers lui, l’œil en coin, enjôleuse. Savez‑vous ? Petit Louis et Mademoiselle prirent le café assis l’un près de l’autre sur la méridienne du salon. A l’heure de se séparer, Petit Louis s’offrit à lui faire visiter la côte sauvage. Elle accepta avec bonheur. Et, à la fin du séjour, quand Blanche, Agathe et Petit Louis raccompagnèrent Hélène et Mademoiselle à l’arrêt du car, celle-ci rayonnait !

     

    A peine rentrée chez elle, Mademoiselle envoya des lettres de château, fort bien tournées. Désormais tout le monde sait que le bon air de certaine petite station balnéaire fait des miracles !

    « Premier jour de retraite...Bagues, broches, etc... »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :