• Ni grammaire ni orthographe

     

    Cartes rédigées pendant la Seconde Guerre Mondiale par des français, et non par des étrangers, qui avaient très peu fréquenté l'école.

     Qui saura les déchiffrer en intégralité ?

    Ni grammaire, ni orthographe

    Ni grammaire, ni orthographe

    « Votre feuilleton du week-end : Les Soeurs Pochon - 4La neige ce matin - The snow this morning »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    12
    margareth Profil de margareth
    Lundi 13 Février 2012 à 06:39

    Latil :

    Il est vrai qu'à partir de la révolution une forme de calligraphie devait sans doute être imposée. Auparavant, surtout dans les registres paroissiaux, le soin apporté à les remplir était très variable. Certains sont relativement lisible, voire tout à fait. D'autres ne le sont pratiquement pas, tachés, pleins de pâtés, brouillons.

    11
    Dimanche 12 Février 2012 à 17:48

    J ai quelques vieux papiers de famille dont un de 1643, je ne comprend rien. A partir de 1700, cela va un  peu mieux. Apartir de la révolution c est presque comme maintenant, mais ces actes étaient rédigés par des clercs.

    Bonne soirée Latil

    10
    margareth Profil de margareth
    Jeudi 9 Février 2012 à 09:30

    Maximum 34 :

    Merci pour ces précisions. Je m'en doutais un peu. Profession sans doute passionnante.

    9
    Mercredi 8 Février 2012 à 11:00
    margareth:

     

    Félicitations pour l'analyse du texte et son déchiffrement ! Mais peut-être Maximum est-il (elle) enseignant ou linguiste ?

    Merci Margareth,

    Je suis ( du verbe être) un peu des deux par nécessité car je suis ( du verbe suivre) des dyslexiques ( qui parlent le français)

     

    L'auteur de ces cartes était originaire de l'est de la Loire-Atlantique, à la frontière de l'Anjou où il vivait alors. Il écrit en effet "a let" (ainsi qu'il l'entendait prononcer) pour "elle est". La toute première phrase a été écrite en style télégraphique : Caisse n'est pas arrivée... La majuscule est bien un c.

    Certainement qu'à cette époque encore, pour  certains jeunes dans les régions , apprendre à lire et à écrire le français à l'école était comme devoir apprendre une langue étrangère puisque qu'ils ne parlaient pas tous le français officiel ( francilien).

    Je ne pense pas que Louis est dyslexique mais  sa façon d'écrire rélève tous les pièges dans l'apprentissage de l'écrit français ( que l'on retrouve aujourd'hui bien souvent chez les élèves qui ont un trouble de l'apprentissage de l'écrit)

    exemple, les sons proches de 'è' écrits d'office 'ai', les 'é' écrits 'er' et  le son 'ke' écrit 'que'.

    L'orthographe traditionnelle du français a de multiples graphies possibles pour un même phonème. Les apprenants ( qui n'ont pas encore automatisé la lecture, lécriture) sont en permanence dans une situation de doute et choisissent souvent  par défaut la graphie qui leur a valu le plus de difficultés à intégrer.

     

    Merci d'avoir participé ! ;-)

     

    Merci, ce fut un plaisir!

    Une autre petite chose: je ne suis pas trop d'accord avec le titre du billet :

    "ni grammaire ni orthographe"

    car pour moi, Louis parle bien, s'exprime bien, connait la grammaire de la langue, la vraie (pas l'orthographe grammaticale). Louis a aussi semble t-il essayer d'apprendre l'orthographe traditionnelle du français.. mais là, je crois que je l'ai déjà dit, pour avoir une maitrise un tant soit peu fonctionnelle de l'orthographe actuelle du français, il faut y consacrer beaucoup de temps, beaucoup d'énergie et aujourd'hui peut-être plus qu'au temps de Louis mais en tout cas pas pour les mêmes raisons, personne n'a plus ce temps et cette énergie à perdre pour la science des ânes !

    C'est ainsi que sur mon blog, je propose un nouveau code de transcription du français qui vous permet de vous exprimer à l'écrit en français sans perdre votre temps en questions, doutes et noeuds au cerveau ( c'est la minute pub )

     

    A bientot peut-être

    8
    margareth Profil de margareth
    Mercredi 8 Février 2012 à 08:57

    Bauds, mamie mouette, fanfan 2:

    Si vous ne réussissez pas à traduire le texte, Maximum 34, dans son commentaire un peu plus bas l'a déjà fait et apporte des précisions intéressantes.

    7
    Mardi 7 Février 2012 à 18:13

    on y arrive en relisant et en essayant de comprendre le sens!pas facile !

    Ils n'ont pas grand chose à manger et demandent du ravitaillement !Ils parlent de départ et d'arrivée à la gare ...

    6
    Mardi 7 Février 2012 à 14:27

    je vais revenir  lire cela de plus près  !(j'adore )

    il y  a l' orthographe , mais je pense aussi  un patois !

    (a vaique - due pein  caique " du pain sec "

    bonne journée 

    5
    bauds
    Mardi 7 Février 2012 à 11:31

    A part les pommes de terre et le beurre, j'avoue avoir du mal à comprendre le sens du texte. Certains actes d'état civil rédigés au dix-septième siècle sont aussi amusants à déchiffrer.

    4
    margareth Profil de margareth
    Mardi 7 Février 2012 à 09:47

    Maximum 34 :

    Félicitations pour l'analyse du texte et son déchiffrement ! Mais peut-être Maximum est-il (elle) enseignant ou linguiste ?

    L'auteur de ces cartes était originaire de l'est de la Loire-Atlantique, à la frontière de l'Anjou où il vivait alors. Il écrit en effet "a let" (ainsi qu'il l'entendait prononcer) pour "elle est". La toute première phrase a été écrite en style télégraphique : Caisse n'est pas arrivée... La majuscule est bien un c.

    Merci d'avoir participé ! ;-)

    3
    Lundi 6 Février 2012 à 15:07

     

    Merci Margareth pour cette ressource très intéressante.

     

    Louis n'est pas un illettré , on voit qu'il est allé à l'école mais il a dû rater quelques jours de classe! 

     

    C'est ainsi que l'on constate que l'orthographe traditionnelle du française requiert un temps minimum d'apprentissage relativement long.

     

    Non seulement, son temps passé à l'école ne lui a pas permis de maitriser  l'orthographe traditionnelle mais  Louis n'a pas pu saisir l'unité de mot de la langue à l'écrit ( à l'oral, la langue n'est pas découpée en mot )  ni la ponctuation (qui permet de transcrire l'intonation de l'oral) et  toutes les lettres muettes ( le cauchemar des apprenants à écrire)de l'orthographe lui sont restées mais dans le désordre ( il met des 's' muet à presque tous les mots, aucun accent d'utilisé les 'é' ou 'è' sont soit des 'ai' soit des 'et' ) !!

     

    Voilà donc les effets de l'orthographe lorsque vous n'y consacrez pas le temps minumum nécessaire.

     

    (5 jours par semaine et ce sur plusieurs années étaient consacrés à l'orthographe pour pouvoir atteindre le niveau de la dictée du certificat d'étude)

     

    Ceci dit, Louis est  compréhensible, assez constant dans ses "fautes" , donc il a une certaine logique.

     

    Pour transcrire en orthographe traditionnelle ces deux cartes (je ne sais de quelle région est originaire Louis mais il semble qu'il écrive "elle est": "a let" ..Dans ces cartes, aucun emploi de "elle" pour pouvoir comparer.., à moins que  son "a let" soit le verbe aller mais cela ne colle pas avec la syntaxe du français)

     

    (je ne saisis pas la majuscule liée, un 'c' peut-être?) ...n'est pas arrivé, on sait pas où elle est (a let) , on a fait 4 tours à la gare, on en arrive et y sait pas où elle est ( a let) partie, si vous pouvez envoyer un kilo de beurre par la passe car on a ni beurre ni viande, des pommes de terre avec du sel tout ça c'est bien maigre (maige), du pain sec et de l'eau claire...

     

     

     

    Caisse est trouvée, elle est (a let)  partie la chercher, je vous  (coite???souhaite ) bonjour à tous, bien le bonjour chez Maurice et bon courage à Élie.

     

    Je vous embrasse d'amitié claire

     

     Louis

     

    2
    margareth Profil de margareth
    Lundi 6 Février 2012 à 09:38

    Algeroma :

    Ce qui est curieux dans ce cas, c'est que les soeurs de ce monsieur avaient une belle écriture, avec pleins et déliés, un style agréable et qu'elles faisaient peu ou pas de fautes d'orthographe. Fils de paysan, il avait peut-être quitté l'école plus tôt pour travailler à la ferme. A cette époque souvent les enfants n'allaient que quelques mois à l'école. Dès les beaux jours ils allaient garder les troupeaux, aider dans les champs, etc.

    1
    Algeroma Profil de Algeroma
    Dimanche 5 Février 2012 à 19:28

    a vaique du laile, tous sa set bien, ;o) 

    J'ai eu l'occasion de lire certaines cartespostales adressées à mes grands parents ..mais ces personnes avaient aussi une très belle calligraphie!

    Viens donc voir ici mes cartes postales....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :