• Visite d'une filature en Creuse - 3

     

    Le bâtiment principal, en face, abrite l’atelier de filature. Dans le hall d’entrée qui le précède, des panneaux donnent diverses informations relatives à l’entreprise Fonty ainsi qu’à ses engagements écologiques.

    Visite d'une filature en Creuse - 3

    clic sur l'image

     

    Lorsque nous franchissons le seuil de l’usine, la pénombre, le bruit, le labyrinthe de machines imposantes frappent.

    Visite d'une filature en Creuse - 3

     

    Visite d'une filature en Creuse - 3

     

     

    Ici, le matelas de laine sera, au fil des opérations, transformé en pelotes de laine à tricoter. Il passe tout d’abord au diviseur d’où il ressort en gâteaux (voir photos).

     

    Visite d'une filature en Creuse - 3

     

     

    Ceux-ci sont ensuite filés en continu. Le fil alors obtenu, constitué d’un seul brin serait trop fragile et ne se prêterait à aucun usage. Pour qu’il acquière assez de solidité pour être tricoté, il est nécessaire d’assembler plusieurs fils par torsion (comme on le fait pour la corde ou les filins d’acier).

     

    Visite d'une filature en Creuse - 3

     

    Ainsi préparée, la laine est mise en écheveaux lesquels, comme nous l’avons vu précédemment, seront dégraissés et teints. Précisons à cet égard, que la filature Fonty travaille avec des teintures synthétiques qui offrent une gamme très étendue de coloris, beaucoup plus qu’elle ne le serait avec des colorants naturels, et d’une meilleure tenue dans la durée.

     

    Visite d'une filature en Creuse - 3


    Enfin les écheveaux teints reviennent pour être mis en cônes, puis en pelotes.

     

    Visite d'une filature en Creuse - 3

     

     

    Dernière opération : les étiquettes sont posées à la main.

     

    Visite d'une filature en Creuse - 3

    (A suivre)


    « Visite d'une filature en Creuse - 2Visite d'une filature en Creuse - 4 »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    margareth Profil de margareth
    Samedi 15 Septembre 2012 à 06:49

    PetiteJeanne :

    Il fut un temps où les fibres synthétiques ont pris le dessus, sans doute parce qu'elles étaient plus faciles à entretenir. Et puis on tricotait de moins en moins. Or, le tricot semble revenir à la mode et le développement de l'écologie incite de plus en plus à revenir aux matières naturelles.

    1
    Vendredi 14 Septembre 2012 à 15:27

    Il fut une période ou les gens qui avaient des brebis n'arrivaient pas à trouver à vendre la laine. 

    J'ai appris récemment que ce commerce revenait en force,  c'est une bonne chose car il est très sains pour ces animaux d'être tondus chaque été et puis de bons gros pulls comme autrefois en perspective.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :