• Votre feuilleton du week-end 15

     

    Le salon de thé (base)

     

     

    Semaine 15

     

    Sur le point de refermer les volets intérieurs de la chambre d’amis, Alice remarque la tête penchée vers le sol de Melle Hermenier qui longe les murets de son jardin en terrasse. Cette rapide observation dénuée d’intérêt l’incite d’ailleurs à terminer sa tâche au plus vite. Dans le même temps, derrière la fenêtre de sa cuisine, Violaine Mukaschturm se demande ce qui intrigue leur voisine. Aude Launay, bien qu’elle se hâte vers son cabinet d’orthophonie, ne peut s’empêcher de se retourner sur la silhouette courbée qui va et vient dans le verger. Sans doute Melle Hermenier a-t-elle perdu un objet dans l’herbe… Mais il fait si beau. Bientôt la brume matinale se lèvera et chacune  se préoccupe déjà de profiter au mieux de cette belle journée en perspective.

     

    Comme l’avait prévu Alice Vergnaud, en dépit du soleil, sans chauffage sa petite maison d’Oléron devenait glaciale à la tombée de la nuit.  Aussi proposa-t-elle à Tatiana (qui s’était révélée d’agréable compagnie) de venir passer quelques jours chez elle. L’une et l’autre aspiraient surtout à la paresse et à l’évocation de lointains souvenirs de jeunesse. C’est pourquoi, hormis une journée sur les bords de Loire, elles sortirent peu. Tatiana profita cependant de cette excursion pour faire le plein de photos en prévision de ses futurs articles sur son blog. Parce que ELLE persévère. Le projet d’Adèle Hermenier lui parut tout à fait passionnant. Peut-être cette dame accepterait-elle de mettre en vente plusieurs de ses photos d’art ? Au moment de se séparer, Tatiana promit à Alice de revenir après l’ouverture du salon de thé, en mai ou juin.

     

    Car les événements se précipitent. Son fils a ramené Mme Hermenier chez sa fille. Certains en ont déduit sur l’heure que les travaux étaient achevés. Mais surtout, il y a quelques jours, chaque résident a trouvé dans sa boîte à lettres une carte illustrée ainsi libellée :


    Invitation à l’inauguration du salon de thé

     

    Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance l’ouverture d’un nouveau salon de thé/galerie d’art dans le cadre de l’Hôtel Pochon. Nous vous proposons thés divers, chocolat, café, jus de fruits, ainsi qu’une large variété de tartes. Vous pourrez dès l’entrée admirer les œuvres de jeunes artistes prometteurs. Notre salon de thé porte l’enseigne CHEZ ADELE H. Nous aurions grand plaisir à vous voir parmi nous pour la fête de l’inauguration le SAMEDI  7 MAI 2011 à partir de 15 h.

    Je vous prie de croire à  l’assurance de ma considération distinguée.

                                                              

                                                                                                                                                  Adèle H.


    Un bref mot amical de la main de Melle Hermenier complétait le texte. Ce qui donna à tous le sentiment d’appartenir à son cercle.

    Par chance, il n’est prévu aucune enseigne lumineuse ou autre qui aurait défiguré le cadre bourgeois de la propriété du 19e siècle. Seules deux plaques assez discrètes seront apposées au dernier moment sur l’un des piliers du portail et à l’entrée du bâtiment. Melle Hermenier compte davantage sur ses relations et le bouche à oreille que sur une publicité tapageuse.

     

    Ce samedi est le premier jour des vacances de printemps. Bertille et Philippe Tchang n’ont pas tardé à s’échapper de la maison pour se précipiter dans les fourrés en contrebas.  Elles sont remontées en criant à leur mère qu’une chatte sauvage cache une portée dans un trou du mur.

     

    N.B. Ceci est une fiction

     

    « La petite hirondelle (1884)Votre feuilleton du week-end 16 »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :