• Votre feuilleton du week-end : Le Salon de thé 48

     


    Votre feuilleton du week-end : Le Salon de thé 48


    Semaine 48

     

    A voir avec quelle ardeur précautionneuse monsieur Dessablettes examine son livre, Claude Roux ne doute plus de son authenticité. Le président d’Arts et Sciences possède lui-même deux ou trois incunables. Certains de ses recueils, des dix-septième et dix-huitième siècles, ont appartenu à ses aïeux et sont frappés à leurs initiales ou à leurs armes. Si elle lui en donne latitude il le soumettra à l’expertise d’un bibliophile de sa connaissance. Claude Roux lui accorde sa confiance sans tergiverser. Cet homme parfois têtu ou suffisant ne manque pas d’honnêteté, ici chacun le sait. Il espère pouvoir lui rendre réponse la semaine prochaine.

    Claude Roux sort du local associatif de la rue des Deux-Veufs un peu flageolante, en proie à des sentiments mêlés. Elle n’arrive pas à croire qu’elle a détenu durant tant d’années un ouvrage aussi précieux. Par ailleurs, comment expliquer qu’il se retrouve entre ses mains ? Car on lui en demandera, cela ne fait nul doute, la provenance. Croira-t-on à son histoire de poubelle ? Mieux vaudrait qu’elle inventât une version plus crédible. Le grenier inviolé d’un grand-oncle, par exemple. Bien qu’elle l’ait ignoré pendant plusieurs lustres, elle y attache soudain une importance sentimentale peut-être liée au souvenir vague de cette ancienne camarade ou bien au regret de sa jeunesse qui s’éloigne. Il demeure que le produit de sa vente constituerait une manne bienvenue dans la nécessité où elle se trouve.

    L’esprit ailleurs, Claude n’a pas vu arriver Alice qu’elle heurte presque, au milieu du trottoir. Alice qui aussitôt crie à la surprise de la rencontre et engage la conversation. Surexcitée, elle lui annonce l’arrivée prochaine de sa nièce Esmeralda qu’elle hébergera le temps d’un stage dans un établissement de la région. Elle se félicite d’avoir une présence chez elle ; elle s’inquiète de cohabiter avec une jeune parente impulsive. A son époque, dit-elle, les filles étaient plus réservées, souvent mieux éduquées. Claude Roux –qui n’a aucune expérience éducative- s’autorise à des conseils. Et Alice l’écoute. Ainsi cheminent-elles tout en bavardant jusqu’à l’Hôtel Pochon.

    —Entrons prendre le thé, propose Alice.

    Claude accepte du bout des lèvres, à son habitude. Chez Adèle H. est plein. Depuis le début du mois on s’y bouscule, surtout en fin de semaine. Mademoiselle Hermenier a encore vendu une huile ces jours derniers. Sa notoriété dépasse désormais les limites du faubourg. Deux archéologues reviennent de temps en temps s’y restaurer, seuls ou en famille ; un journaliste également. Monsieur Niessl y a amené des amis américains qui la saluent avec de grands rires sonores. Ils ne s’expriment que dans leur langue, idiome universel, comme nous le savons tous !

    Votre feuilleton du week-end : Le Salon de thé 48Mais le soir, lorsqu’elle éteint les lumières, et que s’installe le silence, la solitude s’appesantit sur Adèle. Elle grelotte dans cet appartement trop vaste. Elle ne supportera pas longtemps de vivre seule. L’ombre des sœurs Pochon la hante comme si elles erraient encore dans ces lieux. Qui étaient-elles vraiment ?

    Le téléphone la sort de sa semi léthargie. La voix chaleureuse de Hans Niessl la réveille tout à fait. Le suisse l’invite à l’accompagner lundi prochain chez ce jeune couple d’artistes qui exposent dans son salon. Il lui est venu une idée dont il lui parlera alors. Il passerait la chercher en milieu de matinée et ils déjeuneraient en cours de route. Serait-elle d’accord ? Prise au dépourvu, Adèle Hermenier insiste pour qu’il lui dévoile ses intentions en quelques mots avant de s’engager.

    —Soit, je vous verrai demain en début d’après-midi. Oui ?

    N.B. Ceci est une fiction

     

    « L'Odyssée de l'Espace, une expérience inoubliableCroqu'têtes - Heads'skechs »
    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    12
    margareth Profil de margareth
    Mardi 6 Décembre 2011 à 09:27

    itti, fanfan 2, Algeroma, bauds :

    Je vois que vous suivez les choses de près et que vous participez activement... comme dans la "vraie vie" ! Cela fait plaisir.

    11
    Mardi 6 Décembre 2011 à 01:32
    rené1

    bonjour
    je te souhaite un très bon mardi
    amitiés bises
    rené

    10
    Lundi 5 Décembre 2011 à 23:27

    joliment raconté.

    9
    Algeroma Profil de Algeroma
    Lundi 5 Décembre 2011 à 22:55

    Les choses s'accèlèrent me semble-t-il....Mais comment peut-on oublier un incunable???? Ah lala...ces jeunes filles d'avant!!!!!!Quoiqu'en dise Alice!!!

    Adèle doute trop ....à mon avis...

    8
    Lundi 5 Décembre 2011 à 17:03

    mine de rien il sa passe plein de choses au fil des jours, dans ce microcosme  !

    J'espère que Claude n'aura aucun problème avec son précieux livre ;

    Bonne semaine

    7
    itti
    Lundi 5 Décembre 2011 à 14:53

    Petit coucou du jour. Bonne journée !

    6
    margareth Profil de margareth
    Lundi 5 Décembre 2011 à 08:19

    dgi:0040:dgi:0040 :

    Je ne le crois guère...

    Liliane62 :

    Cette histoire peut paraître tellement invraisemblable. Pourtant elle est inspirée par un fait véridique.

    5
    Lundi 5 Décembre 2011 à 02:15
    rené1

    bonjour
    je te souhaite de bien commencer cette nouvelle semaine
    amitiés bises
    rené

    4
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 22:04

    Mieux vaut tard que jamais ! Je ne voulais pas râter cet épisode... Il y a du suspens dans l'air ! Ca me plait beaucoup, mais pourquoi veut elle inventer une histoire au sujet de ce livre... Je trouve l'histoire du cadeau obtenu de cette façon crédible...
    Bonne soirée Margareth.

    3
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 21:19

    Bonne soirée Margareth ! bises

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    itti
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 20:30

    Suspens ! bonne soirée !

    1
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 18:33

    Sommes nous fais pour vivre seuls?

    Bonne soirée, Bisous

    Fichier hébergé par Archive-Host.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :